LES IMPLANTS DENTAIRES | Dr SALAMA LEVALLOIS-PERRET

L’implant dentaire à pour objectif de restituer les dents perdues ainsi que ses structures de soutient annexes dans le but de créer une base stable pour la restauration fonctionnelle et esthétique des dents.

Qu’est-ce qu’un implant dentaire ?

Implant dentaire Levallois Perret dr SalamaUn implant dentaire est un élément métallique (en titane plus précisément) fusionnant avec l’os, qui agit comme un substitut de racine apportant un support stable pour la pose ultérieur de dents artificielles.

La racine de l’implant dentaire possède la forme d’une vis et s’intègre fermement à l’os par un mécanisme plus connu sous le nom d’ « ostéo-intégration ».

Ce processus permet de restaurer la fonction principale d’une dent qui est la mastication, amortissant cette intégration implant dentaire-os.

L’implant dentaire constitue l’assise sur laquelle se fixe une prothèse et procure l’esthétique d’un sourire ; d’une absence dentaire comblée

Pourquoi réaliser un implant dentaire ?

  • Pour l’esthétique, c’est la solution la plus esthétique pour remplacer la perte dentaire. En plus de remplacer l’absence d’une ou de plusieurs dents, l’implant dentaire permet de palier a la perte osseuse ce qui contribue à redonner un aspect plus juvénile au visage.

  • Pour la sécurité que représente l’implant dentaire qui possède un taux de réussite élevé. De plus, il s’agit plutôt d’un traitement conservateur du fait qu’il laisse les dents déjà présentes en bouche intactes. Contrairement à un bridge qui nécessiterais une préparation réduisant la superficie de deux dents considérés comme pilier (deux ou plus).

  • Pour la qualité de vie ; l’implant dentaire est la solution la plus efficace pour remplacer une dent car c’est le mode de réhabilitation qui s’apparente le plus a la dent naturelle (esthétique et fonction : résistance à la mastication).

  • Pour la santé bucco-dentaire. L’absence de remplacement d’une pièce dentaire conduit à l’inclinaison progressive des dents adjacentes et l’extrusion (dent qui se décolle de la gencive pour migrer vers l’arcade dentaire opposé) ce qui rend difficile la mastication, l’hygiène mais surtout la pose d’un implant dentaire dans le futur

En quoi consiste la pose d’un implant dentaire ?

La première visite : durant cette consultation le chirurgien-dentiste évaluera les antécédents dentaires du patient à travers l’histoire clinique (afin de détecter les possibles contre-indications)

Il déterminera aussi la nécessité d’un implant dentaire à travers plusieurs méthodes diagnostiques (radiographie panoramique et scanner).

En effet le scanner est la radiographie d’usage pour ce type d’acte car elle permet d’étudier avec précision l’anatomie des maxillaires (ose de la mâchoire) en trois dimension afin d’évaluer la qualité et quantité osseuse ainsi que ses rapports aux structures adjacentes (nerf, sinus).

La pose de l’implant

Grâce à une anesthésie locale c’est-à-dire spécifique à la région d’intérêt, le chirurgien-dentiste procèdera à l’incision dans la gencive de la zone à implanter, puis il creusera dans l’os un espace pour pouvoir y visser l’implant de façon à le faire pénétrer sous la gencive.

Finalement, il faudra 3 à 6 mois pour permettre au patient la correcte cicatrisation au niveau osseux tout comme au niveau de la gencive.

La prothèse :

Après vérification de la bonne intégration et cicatrisation de l’implant dentaire, le chirurgien-dentiste proposera sa fixation à une restauration prothétique afin de finaliser la réhabilitation.

Il est important de savoir que l’implant dentaire nécessite une hygiène méticuleuse et, des visites régulières de contrôles chez un chirurgien-dentiste, sont essentielles pour obtenir un résultat à long terme.

Contre indications
  • Les patients fumeur sont en principe une contre indication à la pose d’implants.

  • Le simple fait d’être fumeur réduit la vascularisation des tissus et entraine souvent une très mauvaise cicatrisation de l’espace ou l’implant a été posé.

  • Des protocoles de réductions de l’usage tabagique doivent être mis en place.

  • Les patients sous anti coagulants doivent également en accord avec leur médecin traitant subir un protocole pour améliorer leur cicatrisation.

  • Les patients qui grincent des dents (atteint de bruxisme) constituent une contre indication à la pose d’implants

  • Les patients traites par biphosphonate pour décalcification osseuse sont aussi contre indiqués.

  • Parfois le volume osseux n’est pas suffisant pour poser un implant dentaire, dans ce cas il faut recourir à des greffes osseuses plus ou moins complexes.

  • A la mâchoire supérieure souvent le volume osseux est insuffisant et cela à cause du sinus maxillaire, zone de vide osseux qui croit au dépend de l’os avec les années d’édentations.

  • Il est possible de combler le sinus maxillaire pour pouvoir quand même poser des implants dans ces cas difficiles.

Cette page vous a plu ?
Afin de nous aider à vous proposer toujours plus de contenus pertinents, n'hésitez pas à noter cette page
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles

7 votes
Moyennes : 4,86 sur 5
Loading...