EXTRACTION DENTAIRE | Dr SALAMA DENTISTE LEVALLOIS-PERRET

L’extraction est l’acte ultime exécuté par le chirurgien-dentiste pratiqué sur la dent.
Les dents sont extraites parce qu’elles sont cariées sous le niveau osseux;
parce qu’elle sont fêlée ou fracturée , une fêlure n’est souvent pas visible à la
radiographie.

Elles sont extraites car les actes de reconstitution ne sont pas jugés profitables par le chirurgien-dentiste.
L’avènement de l’implantologie a fait qu’ aujourd’hui, il est préférable d’extraire une dent abimée et de la remplacer par un implant , plutôt que de conserver une dent qui posera problème dans un délai court.

Les extractions peuvent être effectuées préventivement pour éviter un problème identifié, c’est le cas des dents de sagesses qu’il vaut mieux extraire lorsqu’elles sont mal positionnées pouvant induire des pathologies telles que des infections, des inflammations etc….

Parfois les dents de sagesses sont extraites à l’état de germe ou avant même leur irruption dans la gencive pour un problème de manque de place pouvant générer des malpositions des dents présentes sur les arcades dentaires.
Dans les semaines qui suivent l’extraction l’os alvéolaire se résorbe généralement.
Si la quantité d’os nécessaire à la pose d’un implant pour remplacer la dent extraite est limitée; il faudra réaliser l’extraction en même temps que la pose d’implant. Le fait de poser un implant et de réaliser un comblement osseux empêchera l’os de se résorber .

La résorption post extractionnelle est parfois importante , le volume osseux résiduel étant si petit qu’il ne permettra pas la pose d’un implant.

Les extractions étaient généralement pratiquée sur toutes les dents présentes en bouche chez les patients présentant des problèmes cardiaques important ou opérés à cœur ouvert.

Ces extractions radicales de toutes les dents assuraient les médecins de la non survenue d’une infection qui aurait pu attaquer le cœur directement: l’endocardite bactérienne.

Quand plusieurs extractions de dents contigües sont réalisées il est préférable de suturer les berges de la plaie pour obtenir une cicatrisation de première intentions . C’est à dire une cicatrisation bord à bord.

Quand une dent de sagesse est extraite il est préférable de ne pas suturer quand cela est possible obtenant ainsi une cicatrisation de seconde intention.

Le caillot sanguin contenant tous les élément nécessaires à la cicatrisation va faire en sorte que la plaie va cicatriser en couche successives du plus profond vers l’extérieur de la plaie.

Les extractions sont pratiquée au cabinet dentaire sous anesthésie locale et sont complètement indolores, elles peuvent être réalisées pour certaines indications sous anesthésie générale au bloc opératoire.

Les extractions peuvent dans certains cas provoquer des complications comme les alvéolites sèche ou suppurées.

Les alvéolites surviennent plus fréquemment chez les fumeurs , car la nicotine contenue dans le tabac provoque une vaso constriction des vaisseaux, c’est à dire que la plaie saigne moins, or le sang est l’élément qui contient tous les éléments nécessaire à la cicatrisation. Une plaie qui saigne peu ou pas conduira inévitablement à l’alvéolite sèche ou suppurée si elle contient du pu.

Les alvéolites sont généralement traitées par les antibiotiques, les douleurs importante de cette complications disparaitront au bout de 15 jours environ.

Après une extraction le patient ne doit absolument pas rincer sa bouche car dans ce cas le caillot qui va assurer la cicatrisation et l’arrêt du saignement ne pourra se former. Certains patients me signalent des saignement qui durent plus de 24 h car pour arrêter le saignement ils rincent au lieu de mordre fermement sur une compresse pendant une vingtaine de minutes.

Cette page vous a plu ?
Afin de nous aider à vous proposer toujours plus de contenus pertinents, n'hésitez pas à noter cette page
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles

3 votes
Moyennes : 5,00 sur 5
Loading...