LES RISQUES DU TOURISME DENTAIRE

Les Danois choisissent la Pologne pour leurs couronnes dentaires, les Anglais préfèrent l'Inde pour les prothèses de hanches... Et les Français ? Fidèles jusqu'à présent à leur système de soins, ils commencent à sortir de l'Hexagone pour se faire soigner les dents quand ça coûte trop cher ici.

Danois, Allemands et Autrichiens ont pris depuis plus de dix ans le chemin des nouveaux pays de l'Union européenne - « on va en Pologne pour les prothèses et la chirurgie cardiaque, me raconte un patient  danois, comme on y est toujours allé pour acheter du saucisson ou de l'alcool... 

Cela n’est pas rare pourtant les complications et les risques ne sont pas rares. 

Avant de céder aux sirènes du low cost, il faut faire attention car  santé publique et dentition discount ne font pas bon ménage. Souvent, les praticien exécutent des soins lourds, dans un laps de temps très court. Le temps de cicatrisation n'est pas toujours respecté, pour des questions de rentabilité. Difficile de concilier rapidité, sécurité, et qualité. Et il ne s'agit pas seulement de prodiguer un soin; le suivi post-opérationnel constitue une étape essentielle. Or, à 2000 kilomètres de vous, une fois le chèque encaissé, votre dentiste aura vite fait de vous oublier. 

En outre, en cas de problème  (rejet de l'implant, infection...), les patients sortent du circuit français: les litiges se traitent devant les instances judiciaires du pays en question. Bien souvent, les modalités de la couverture responsabilité civile du dentiste sont mal explicitées. Se retourner contre lui s'avère très difficile. 

Posté dans Actualité du Dentiste Levallois-Perret 92300 le mai 15, 2017

Partagez sur les reseaux sociaux :