L'alliance explosive | Le tabac et les dents

Le tabac est, de loin, le plus important facteur d'échec des traitements d'implantologie. Et c'est sans compter les effets sur l'esthétique (dents jaunes, taches noirâtres sur les dents), le goût, l'odorat et l’haleine

Environ 50 % des cas des maladies des gencives peuvent être attribués à la consommation de tabac.

Les maladies parodontales sont des inflammations chroniques multifactorielles qui entraînent la destruction des tissus de soutien dentaire. 

Les causes primaires en sont les infections par des bactéries virulentes de la flore buccale et l'influence de facteurs de risque, tels que le tabagisme En revanche, certains effets disparaissent dès l'abandon de la consommation du tabac.

Saviez-vous que :

  • Après seulement 48 heures, le goût, l'odorat et l'haleine s'améliorent.
  • Après 3 mois, l'état de la muqueuse buccale s’améliore.
  • Après 12 mois, la santé des gencives redevient normale.
  • Après de 5 à 10 ans, le risque de cancer buccal chez un ex-fumeur est comparable à celui auquel est exposé un non-fumeur.
  • N’oublions pas que les fumeurs sont jusqu'à 20 fois plus exposés au risque d'être atteints par le cancer de la bouche que les non-fumeurs....

Cet article ne remplace pas la consultation au cabinet du dentiste.

Posté dans Actualité du Dentiste Levallois-Perret 92300 le avr 18, 2017

Partagez sur les reseaux sociaux :